PALEOVAUL      ou la paléontologie à Vaulnaveys-le-Bas

Qui ?

Quatre passionnés liés par un même intérêt pour la science et la préservation de notre patrimoine paléontologique. Simples amateurs ? Oui mais nous sommes convaincus que nous avons notre place et une mission dans l’univers scientifique traditionnel. Notre amicale collaboration est bénévole dans un cadre de strict code moral, loin de la destruction et du mercantilisme auxquels fait face la nature, récente ou passée.



Comment ?

Par des prospections régulières, en toutes saisons, selon une procédure de fouille établie au fil de l’expérience de terrain et des conseils de paléobotanistes professionnels avec qui nous sommes en contact. Les spécimens collectés sont nettoyés, parfois préparés puis sont soit conservés un temps dans les collections de travail personnelles pour études puis déposés au muséum d’Histoire Naturelle de Grenoble ou directement déposés au Muséum.



Quelle époque est étudiée ?

Le carbonifère

Période de l’histoire de la terre qui s'étend de - 360 à - 300 millions d'années environ. Elle appartient à l’ère Paléozoïque et tire son nom de la formation de couches de charbon. Le climat est de type chaud et humide alternant avec des périodes plus sèches. Cette période est caractérisée par une diversité botanique sans précédent, et une faune, notamment connue pour le gigantisme des arthropodes. Le carbonifère comprend le Mississippien et le Pennsylvanien, qui tirent leur nom de sédiments fossiles très étudiés en Amérique du Nord. Chacune de ces divisions est partagée en trois séries ou époques appelée inférieur, moyen et supérieur, de l’âge le plus ancien au plus récent. En ce qui concerne le site de Vaulnaveys-le-Bas, si l’âge précis des couches fait l’objet de recherches en cours, une fourchette de temps est estimée.





Le site

Vaulnaveys-le-Bas est une commune rurale de l’Isère de 1243 habitants. Elle occupe une surface de 1190 hectares. Le site fossilifère, connu depuis au moins 1880, fut fouillé à différentes reprises et principalement par des amateurs. Accroché sur les pentes du massif de Belledonne, couvert par une végétation forestière et difficile d’accès, il est l’objet d’une attention toute particulière par notre équipe depuis 2015. Avec l’accord de la municipalité, sur recommandations du Muséum d’Histoire Naturelle de Grenoble et du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris nous assurons, dans la mesure de nos moyens, la préservation et l’étude de ce site remarquable.



La reconstitution de l’environnement ancien

Il y a environ 300 millions d’années, Vaulnaveys-le-Bas se trouvait proche de l’équateur, au centre d’un supercontinent unique, la Pangée, qui groupe presque toutes les terres émergées, encadré par deux océans, Téthys à l’est et Panthalassa à l’ouest. Le mouvement de deux plaques tectoniques, l’une venue du Sud et l’autre en sens opposé entraîna la collision de deux supercontinents qui créa la Pangée et provoqua également l’élévation d’une formidable chaîne de montagne large de centaines de kilomètres et longue de milliers. Cette chaîne de montagne est le Massif hercynien (alias chaine varisque), au sein de laquelle se trouvait le futur site de Vaulnaveys-le-Bas, bassin sédimentaire intra montagneux.

La tendance climatique globale au cours du Carbonifère est au réchauffement avec succession de plusieurs phases glaciaires qui alternent avec des périodes plus chaudes. Les flores de cette période, variées, témoignent de ces fluctuations climatiques. Vaulnaveys-le-bas en est un exemple très particulier.

Le massif hercynien est aujourd’hui entièrement érodé, les sédiments carbonifères accumulés, contenant les fossiles, ont été recouverts par les plus récents de l’ère secondaire et tertiaire. Ils sont redevenus accessibles en raison de leur affleurement lié à la tectonique, à la surrection alpine qui les a portés sur les pentes de ses massifs, parfois vers les sommets (Grande Lauzière). Dans le massif de Belledonne une faille, l’Accident médian de Belledonne, les a aussi séparés de part et d’autre d’un ligne de fracture. Vaulnaveys-le-Bas est un de ces fragments de dépôt carbonifères, dont nous étudions, le contenu fossilifère.





Nos publications scientifiques sur le site de Vaulnaveys-le Bas

-  Rastel D, Vallois B, Jouve A. Equisetites spatulatus (Zeiller,1895) only described from the Late Carboniferous is not in fact part of the genus Equisetites. A combined morphologic and taphonomic studies of new discoveries show that such an identification was wrong. Ann. Pal 2019;
- Rastel D, Vallois B, Jouve A, Belleserre G. A Late Carboniferous fossiliferous deposit of French Alps in Vaulnaveys-le-Bas : first description and heritage interest. Bull Soc Linn Lyon 2019;


Plus largement, documentation récente sur la paléontologie dans le Sud du massif de Belledonne : Vallois B. 2017. Vaulnaveys en pays Vizillois, un site remarquable du carbonifère (fascicule disponible sur le site de l’association culturelle de Vaulnaveys-le-Bas); Vallois B, Bellesserre G.Fossiles 2015.

Pour nous suivre

Page facebook PALEOCARBIS sur le Carbonifère en Isère, sorties, évènements… Plus général sur la paléobotanique : le Forum des sciences de la vie et de la terre où nous sommes présents. Nos témoignages sur Nature-Isère et à voir en ligne, les spécimens dans les collections du Muséum d’Histoire Naturelle de Grenoble.

       

Pour tout renseignement
contact :

Remerciements à :

Mr Jean-Marc Gauthier, Maire de Vaulnaveys-le-Bas et son équipe municipale pour la confiance et le soutien dont ils nous témoignent. Mme Marie-Pierre Davallet-Pin pour sa participation active dans l’organisation de nos projets.

Crédit photographique et dessins :

Les photographies sont faites par les membres de l’équipe exception pour la photo du village : C.S.G. Communauté de Communes du Sud Grenoblois 2011. Le dessin de la place de la Mairie est de Mme France ROSSET


Webmaster : Mr Pascal Goutte-Solard ( )
















Cliquez-ici pour notre galerie de portraits






Absolument à voir. Sur youtube,

Alexis Rastier

Créateur et animateur de vidéos sur la paléontologie

Avec un aperçu du site de Vaulnaveys-le-Bas sur la vidéo : « Le Carbonifère Alpin »